Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 10:25
Les Gargantuas des temps modernes.

Ces deux photos sont des plus éloquentes sur l'anarchie dans l'urbanisation des nos villes et villages.

Elles montrent aussi le fossé qui sépare notre génération de celle de nos ancêtres.

La valeur des choses et notamment de la terre étaient préservées et avaient un sens à leurs yeux.

Admirez l’agencement du village des années 50’s et l’éparpillement de ses nouveaux démembrements (extension chaotique).

Autant on rationalisait les espaces vitaux en étant avare sur les terres agricoles dans le temps, plus de nos jours la fièvre urbanistique qui, comme un Gargantua des temps modernes, lape goulument ces prés et prairies dépossédés de leur verdure au profit de grandes masses cubiques en béton.

Ce village qui abritait plus de 300 âmes était érigé dans un rectangle de 200m de coté.

Aujourd’hui sa population résidente évaluée à moins de 100 individus essaime sur une superficie de plus d’un km².

Cette délocalisation a eu des conséquences sur la quasi-totalité du vieux bâti (seules quelques maisons ancestrales se comptant sur les doigts d’une seule main, comme par défit, maintiennent en vie le cœur du vieux village).

Déclassé par la ‘’modernité’’, délaissé par les siens, il a été livré à l’usure du temps et des prédateurs…quel gâchis !!!

"C'est une triste chose de songer que la nature parle, et que le genre humain n'écoute pas" -Victor Hugo-

Il est démontré factuellement que nos prédécesseurs avaient une grande marge d’avance dans tous les domaines comme par exemple :

  • la pratique implicite du ‘’P.O.S – Plan d’Occupation des Sols’’ comme le démontre l’implantation des habitats compactés dans un espace réduit et généralement stérile ;
  • la préservation et les soins apportés aux (lopins de) terres fertiles et cultivables ;
  • l’organisation politique et socioéconomique basée sur la collégialité (Thajma3th’’.
  • Etc.

Peut-on en dire autant de la gestion actuelle de nos cités ?

Comme bien même nous maitrisons les technologies de pointe, nous possédons des écoles d’ingénieurs et d’architecture, des instituts agronomiques, l’outil informatique et ses logiciels variés et spécialisés, nous sommes aux antipodes de leur rationalité.

On maitrise les nouveautés technologiques, ils possédaient la sagesse, l’abnégation et comme lubrifiant ‘’l’huile de coude’’ basé sur la diplomatie, la force musculaire et par extension le courage opposé à la paresse.

Il faut dire qu’à contrario de l’aisance et du ‘’farniente’’ de notre ère, le catalyseur de leur sens de l’innovation se trouve être l’hostilité et l’austérité de leur environnement.

« Parfois, il faut avoir connu l’obscurité pour apprécier les couleurs de la vie. » -Franck Nicolas-

Sous l’influence des NTIC nous subissons l’addiction subliminale aux phénomènes de modes et de modes de vie importés.

Ces concepts se trouvent totalement en inadéquation, non seulement avec nos us et coutumes mais aussi avec nos modèles culturel et cultuel.

Nous consommons sans discernement et sans contre partie productive, et à ce titre, nous sommes passés maitres dans l’art du copié collé.

Moralité : nous nous (re)trouvons acculturés se dandinant sur le pont d'un vieux rafiot dérivant au gré des vents …

« N'imitez rien ni personne. Un lion qui copie un lion devient un singe ». -Victor Hugo-

Omar BOUAZZA

Omarbouazza2@yahoo.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Athsaidha
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Athsaidha (Ouled Saida) - Omar BOUAZZA
  • Le blog de Athsaidha (Ouled Saida) - Omar BOUAZZA
  • : HISTORIQUE ET GENEALOGIE DU VILLAGE
  • Contact

Recherche

Liens