Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 15:15

Un scientifique algérien redonne vie à des jeux millénaires

Après un parcours professionnel et scientifique de près de 40 ans aux Etats-Unis, Dahmane Dahmani, micro-électronicien algérien, détenteur de six brevets d’invention chez Intel, est revenu en Algérie avec deux jeux de société qu’il a inventés.

Il s’agit du Zinga-Zinga et du Zhi Zhu.

Dahmane Dahmani mon ami, une de nos perles rares.

Si le premier est considéré comme un jeu universel, inspiré du Domino, le second a été directement puisé dans le terroir algérien. Vieux de plus de deux mille ans, il était joué dans une grande partie de l’Afrique du Nord, de l’Egypte jusqu’aux limites de l’actuel Maghreb, et c’est à Ath Saida, dans la wilaya de Béjaïa, que Dahmane Dahmani en a retrouvé les traces. Connu dans la région sous le nom d’El Feldja, ce jeu a retrouvé une nouvelle vie grâce au scientifique algérien.

Dahmane Dahmani a inventé une nouvelle version de ce jeu qu’il rebaptisé Zhi Zhu (toile d’araignée en chinois) et qu’il a testé aux Etats-Unis, où il a organisé des tournois dont un à la prestigieuse université de Berkeley. Après le déroulement du tournoi, le département d’anthropologie de cette université a invité l’inventeur algérien à donner une conférence sur les jeux antiques. D’autre part, le Zinga-Zinga a été créé, dans sa première version de 2006, avec la participation de Yanni Dahmani, fils de l’inventeur, alors âgé de 12 ans.

Le jeune prodige algérien avait capté l’attention des médias américains. Dahmane Dahmani, qui a constaté les effets néfastes des jeux vidéos sur les liens familiaux, dit avoir choisi de se lancer dans les jeux de société pour redonner vie aux foyers. LZG Games & Toys est le nom donné à la société de Dahmane Dahmani et dans laquelle travaillent également son fils et ses deux filles.

Après avoir obtenu deux baccalauréats (algériens et français) avec mention en 1975, Dahmane Dahmani décroche une bourse pour les Etats-Unis. Il y obtient un diplôme dans le domaine de l’automatisme et de l’électronique en seulement trois ans au lieu de quatre. Il décroche, ensuite, un Master dans cette même branche, en une année et demie au lieu de deux ans. En 1981, il est recruté par Intel et à partir de 1992, il obtient six brevets d’invention dans le domaine de l’électronique au niveau de cette même firme. 

L. M. El Watan: http://www.elwatan.com/hebdo/magazine/un-scientifique-algerien-redonne-vie-a-des-jeux-millenaires-03-09-2016-327996_265.php

Omar Bouazza

omarbouazza2@yahoo.fr

PS/ en tête à tête on vient de faire un périple en kabylie – Ath Saidha/Alger par la vallée de la Soummam puis par le litoral;

On est rentré hier à 23h via Béjaia où l’on a été les hôtes de notre ami Belaid Taghersift.

Nous nous sommes régalé d’un Hmiss et d’une succulente galette toute chaude préparés par sa sympathique épouse et servis par ses deux pétillantes filles.

Après, Boulimat, Saket et toutes ses plages merveilleuses,

Dahmane Dahmani mon ami, une de nos perles rares.
Dahmane Dahmani mon ami, une de nos perles rares.
Dahmane Dahmani mon ami, une de nos perles rares.

Nous avons fait escale à Beni Ksila où nous avons passé un petit moment avec notre grand ami Khelil Athmane et sa famille sur la terrasse de sa maison dominant les plages et l'azur de la Méditerrannée.

Devant leur accueil chaleureux et tétanisés par la beauté du site, nous ne pouvions décoller de notre observatoire.

Nous avions été tentés de prolonger ‘’l’ga3da’’ si ce n’est qu’il fallait regagner Alger où des obligations nous appelaient pour le lendemain

Merci Dahmane, Merci Belaid, merci Athmane

- Dahmane, dés que tu m'envoies les photos, j'actualiserai avec les photos de Dahmane à Bni Ksila.-
Omar Bouazza
Athamane Khelil, Eymene Khelil et Adem Bouazza
Athamane Khelil, Eymene Khelil et Adem Bouazza
Athamane Khelil, Eymene Khelil et Adem Bouazza
Athamane Khelil, Eymene Khelil et Adem Bouazza
Athamane Khelil, Eymene Khelil et Adem Bouazza
Athamane Khelil, Eymene Khelil et Adem Bouazza

Athamane Khelil, Eymene Khelil et Adem Bouazza

EL FELDJA DANS SA CONFIGURATION PRIMAIRE.

Aujourd’hui en phase de réanimation par les'' médecins'' de bonne volontés.

Dahmane Dahmani mon ami, une de nos perles rares.

Le jeu L'Feldja gravé sur plusieurs dalles en pierre bleue en ce lieu convivial qu'étaient des deux Thajma3th (agoras) d'Ath Saidha.

Combien de choses, et de souvenirs sont enfouis à jamais dans les vestiges de nos villages... (en ruines) et/ou dans les tombes de nos ancêtres.

Chaque empan de terre de nos villages que nous foulons de nos misérables pieds renferme des amphores de souvenirs et d'histoire.

Nous leur tournons le dos par la faute de notre insouciante ignorance parceque nos centres d’intérêts sont plutôt orientés vers les choses matériels.

Quelle belle initiative que celle de mon ami Dahmane qui consacre son érudition et son know-how à redonner vie à une partie de notre patrimoine ancestral.

Dahmane, Yanni, mes amis, combien d'égards et d'estime on vous doit.

Combien d'espoir en l'avenir vous nous redonnez.

Que Dieu vous Garde et Fertilise vos Œuvres.

''Si un doigt ne peut pas prendre un caillou, plusieurs doigts peuvent (RE)construire un village''.

Utilisons ces cailloux qui nous servent de têtes...(creuses) et MEDITONS

Yek la méditation ça ne coute même pas un caillou.

Omar BOUAZZA

Partager cet article

Repost 0
Published by Omar BOUAZZA - Athsaidha (Ouled Saida)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Athsaidha (Ouled Saida) - Omar BOUAZZA
  • Le blog de Athsaidha (Ouled Saida) - Omar BOUAZZA
  • : HISTORIQUE ET GENEALOGIE DU VILLAGE
  • Contact

Recherche

Liens