Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2016 6 10 /09 /septembre /2016 10:28
Les hauts des ‘’Hurlements’’  - Manil Skander Djenane -

APPEL PATHÉTIQUE:

Je me permets aujourd’hui de rappeler aux bons souvenirs les articles parus en ce même lieu notamment ceux dont les liens ci-dessous.

19 janvier 2015

http://athsaidha.over-blog.com/article-sos-sauvons-l-ecole-125400873.html

25 juin 2012

http://athsaidha.over-blog.com/article-l-ecole-en-ruine-106949356.html

L’article ayant pour titre ‘’l’école en ruine’’ avait planté le décor.

Il s’en est suivi de celui d’un ‘’SOS sauvons l’école’’.

Quelques petites velléités ponctuelles s’y sont manifestées mais elles restent toutefois insuffisantes.

C’est pourquoi il est publié aujourd’hui un reportage photographique (+vidéo) sur l’état des lieux au 07 septembre 2016, pour :

D’une part ;

  • Réveiller les consciences de leur léthargie ataviques.
  • Maintenir en veille le sujet pour un débat de fond permanent en vue d’en dégager des solutions de fond (j’étais tenté d’écrire de fonds).
  • Tempérer quelque peu ce laxisme et cette démobilisation pour tout ce qui relève de la chose communautaire (historique, patrimoniale, culturelle, cultuelle etc.).

D’autre part ;

  • Inscrire une traçabilité pour la postérité mais aussi doter les générations futures d’un rétroviseur sur leur histoire.

Si nous persistons dans notre passivité et n’entreprenons rien, non seulement l’histoire mais aussi nos enfants délibérerons sur nos comportements et la fuite de nos responsabilités.

C’est le lieu ici de rappeler l’appelle au peuple Algerien de 1954 :

‘’PEUPLE ALGÉRIEN,
MILITANTS DE LA CAUSE NATIONALE,
A vous qui êtes appelés à nous juger (le premier d'une façon générale, les seconds tout particulièrement), notre souci en diffusant la présente proclamation est de vous éclairer sur les raisons profondes qui nous ont poussés à agir en vous exposant notre programme, le sens de notre action, le bien-fondé de nos vues dont le but demeure l'indépendance nationale dans le cadre nord-africain. Notre désir aussi est de vous éviter la confusion que pourraient entretenir l'impérialisme et ses agents administratifs et autres politicailleurs véreux.’’

/…

En ce qui nous concerne nous, en particulier, ce n’est pas d’une guerre révolutionnaire dont il s’agit mais tout simplement d’une petite révolution des consciences sur l’importance de notre patrimoine et de la conservation d’une petite école…dans ‘’la prairie’’.

‘’Même si une brindille est faible, un paquet de brindilles est très résistant’’.

Unissons nos efforts dans cette noble entreprise car :

‘’La torture d’une mauvaise conscience est l’enfer des vivants’’

Omar Bouazza

Omarbouazza2@yahoo.fr

Les salles de classes et la cour
Les salles de classes et la cour
Les salles de classes et la cour
Les salles de classes et la cour
Les salles de classes et la cour
Les salles de classes et la cour
Les salles de classes et la cour
Les salles de classes et la cour
Les salles de classes et la cour
Les salles de classes et la cour
Les salles de classes et la cour
Les salles de classes et la cour
Les salles de classes et la cour
Les salles de classes et la cour
Les salles de classes et la cour
Les salles de classes et la cour
Les salles de classes et la cour
Les salles de classes et la cour

Les salles de classes et la cour

Les Appartements des enseignants
Les Appartements des enseignants
Les Appartements des enseignants
Les Appartements des enseignants
Les Appartements des enseignants
Les Appartements des enseignants
Les Appartements des enseignants
Les Appartements des enseignants

Les Appartements des enseignants

L'école...écorchée

L'école...écorchée

HARA-KIRI

Ah qu'elle est jolie ...l'école de mon pays.

Ah qu'ils sont poli(cés) ...les citoyens de mon pays.

Ah ce dont ils sont capables les enfants de mon pays...

Ah quelle est belle la culture dans mon pays…

Dialogue de sourds:

- Qu’elle place donnerais tu à la culture dans notre pays?

- la ‘’fenticure’’ et la ''je l'ai'' de ‘’grozeuil’’ c’est celles que je ''premier''.

Ey youliw tsrou Idhamen (pleure des larmes de sang oh mon cœur).

Voila deux vidéos édifiantes de l'état actuel des salles de classes et des logements des enseignants de ce que fut jadis un lieu qui dispensait le savoir, le savoir vivre et le savoir être.

Oui c’est les catacombes de l’école d'Ath Saidha.

Quel gâchis… ya el 3achi

On n'a plus d'école, on n'a plus de culture, on ne considère plus notre identité et nos racines;

bientôt on n'aura même plus nos yeux pour pleurer.

Abou Abdelli sur le chemin de l'exil, lorsqu'il a fuit Grenade qu'il avait perdue, s'est vu apostrophé par sa mère, en haut d'une colline dominant la ville et lui dit:

pleure oh! mon fils comme une femme la ville que tu n'as pas su défendre comme un homme.

A méditer...avant que le dernier train nous laisse sur les quais de l'histoire.

Omar Bouazza

omarbouazza@yahoo.fr

Youtube

https://youtu.be/seF9sRvFzcA

https://youtu.be/PtO0zGxjn5M

Partager cet article

Repost 0
Published by Omar BOUAZZA - Athsaidha (Ouled Saida)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Athsaidha (Ouled Saida) - Omar BOUAZZA
  • Le blog de Athsaidha (Ouled Saida) - Omar BOUAZZA
  • : HISTORIQUE ET GENEALOGIE DU VILLAGE
  • Contact

Recherche

Liens