Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 08:37

 

HOMMAGES A 3AMMI NAIMI DAHMANI RAHIMOUHOU ALLAH

 

Oui, si la mort ne crie jamais gare et nous surprend souvent, elle demeure cependant le seul évènement équitable dans la vie d’ici bas.

Perdre un être cher demeure une épreuve douloureuse.

Ina Li Allah wa yna Ileyhi radji3oun.

 

Ammi Naimi, Rabi yrahmou, un grand Homme qui vient de nous quitter pour un monde meilleur.

Un homme pieux, sincère, plein de modestie et très proche des siens que vient de perdre notre grande famille.

Ath Saidha vient de perdre en lui une personnalité qui l’a toujours représenté dignement.

Ath saidha qui voit encore une fois s’amenuiser sa composante de sages et de ses ainés détendeurs d’une grande partie de notre identité et de notre histoire.

Dieu est grand, nous nous remettons à lui et nous nous plions à sa volonté.
 

 

Ensemble, nous tous qui l’ont connu et respecté, ayons une pensée et des prières (dou3a) pour lui.

Nous le regretterons tous, mais il demeurera toujours vivants dans nos souvenirs.

"Garder  en éveil le souvenir, nous aide à nous sentir vivants".
Confronté à une tristesse indescriptible, dans ces douloureuses circonstances on demeure seul face à son chagrin.
Toutefois, Allah 3aza WaDjel reste le Plus Grand réconfort et dans sa miséricorde, il a doté les êtres humains de la vertu de la patience ‘’ASSEBR’’.
« la patience face à ce qu’a décrété Allah comme afflictions et malheurs est une partie de la foi en Lui».

En plus du fait que l’on accepte ce qui vient de Dieu, on trouve toujours un réconfort pour nous aider à guérir la blessure et supporter l’absence physique de ceux qu’on aime.
En effet, face à notre désarroi, on recherche un substitut pour transcender cet ‘’orphelinat’’.
Subconsciemment, on le trouve généralement dans son voisinage immédiat.

Le fait de garder en souvenir ceux qui nous ont quittés et de quémander pour eux la miséricorde Divine, cela les maintient à jamais présents dans notre quotidien et vivants dans nos cœurs.

La nouvelle de son décès n’ayant laissé personne indifférent, je salue ses qualités et sa mémoire.

Mes sincères condoléances à ses enfants, ses petits enfants, sa famille, ses proches et ses amis.

Que Dieu lui réserve une place en sa vaste Paradis.

 

Omar Bouazza

Omarbouazza2@yahoo.fr



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Omar BOUAZZA - Athsaidha (Ouled Saida)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Athsaidha (Ouled Saida) - Omar BOUAZZA
  • Le blog de Athsaidha (Ouled Saida) - Omar BOUAZZA
  • : HISTORIQUE ET GENEALOGIE DU VILLAGE
  • Contact

Recherche

Liens