Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 14:04

  Monsieur Zemiti Ahcéne, que nous remercions beaucoup et saluons au passage, a eu l’amabilité deEcole d'Ouled Saida 1949 rappeler aux souvenirs de toutes les personnes ayant fréquenté l’école du village, la photo ci-contre ayant immortalisé les élèves des classes 1949.

Pour faire parler cette relique (conservée jalousement pendant 64 ans) et la raviver dans le subconscient, mais aussi et pourquoi pas, suivre et retracer la biographie et l’itinéraire de ces potaches -il en est issu sans aucun doute des universitaires et des cadres de valeur ayant servi le pays - ;  nous invitons toute personne se reconnaissant sur cette photo ou toute autre pouvant identifier un ou plusieurs écoliers, de se manifester pour y apporter les compléments idoines.

Les bribes d’informations que j’avais glanées brièvement sur l’organisation des classes et de la dispense du savoir, malgré l’indigence de l’époque du point de vue matériel, relève d’un esprit ingénieux et mérite d’être conté autour de nous.

        ( - Exemple de deux classes d’élèves de deux niveaux différents dans la même salle et sous l’autorité d’un seul maitre.

       - L’autre exemple frappant, c’est celui des études du soir à la lumière de la lampe au pétrole ‘’quinquet’’.

On m’a rapporté aussi qu’à la vue du maitre d’école, lorsque d’aventure, il venait à arpenter les venelles du village (l’école et les logements des enseignant étant excentrés), les enfants qui y jouaient, se mettaient au garde à vous jusqu’à ce que sa silhouette ait disparue.   

Et il y en a très certainement d’autres exemples difficilement imaginables de nos jours,

  Le chapitre reste ouvert à toutes personnes de bonne volonté pouvant apporter leurs contributions.

De mon coté je mettrai un nom sur la photo à chaque identification validée. 

A suivre…

Une pensée à notre Mentor feu Henri SCONIAMIGLIO et a sa famille qui ont vécu bien des fêtes avec nous et surtout nos parents avec qui ils ont partagé le pain noir... vraiment noir eu égard aux particularités de l'époque.

Sconiamiglio 

Feu Henri Sconiamiglio
 

Une reconnaissance particulière avec une mention toute spéciale à son fils André qui a gardé, malgré les aléas du temps et de l’histoire, une attache indélébile et indéfectible avec le village où ont vécu assez longtemps ses parents aujourd’hui disparus et qu’il a lui-même connu très jeune pendant un court séjour en 1954.

Cordialement votre.

 

Omar BOUAZZA 

omarbouazza2@yahoo.fr 

 

 

Ecole d'Ouled Saida 1949

 

  Indentification:

Selon Monsieur Khaled Abdoune,

              - Au 1 er rang : 4 éme à partir de la gauche, il s'agit de son frére Abdoune Slimane décédé en 1963 à l'age de 21 ans

              - Au 1 er rang : 3 éme à partir de la gauche, il s'agit de Zemiti Ahcéne tenant l'ardoise immortalisant le lieu et l'époque.*

{C}

* Oui, parfaitement, c'est bien lui qui, malgré son très très jeune âge, a eu l'intelligence de conserver jalousement aussi longtemps ce (son) ''trophée'' symbolisant toute une époque immortalisée désormais et à jamais pour la postérité. 

Selon Monsieur Tayeb Benacer,

Les deux plus grands de taille encadrant les benjamains sont:

             - Au 3 éme rang : 1 er à partir de la gauche, il s'agit de Salah Benadrouche          

             - Au 3 er rang : 8 éme à partir de la gauche, il s'agit de Hocine Zemiti

Omar BOUAZZA 

omarbouazza2@yahoo.fr 

Partager cet article

Repost 0
Published by Omar Bouazza Athsaidha
commenter cet article

commentaires

khaled 30/10/2013 20:33

cher ami scogniamiglio tenez bon car tout probleme lie a la vie courante est surmontable le principal c'est la sante par contre le reste n'a pas d'importance car tout ( probleme a sa solution ) si
vous voulez me contacter utilisez mon adresse mail personnelle je me ferai un plaisir de vous communiquer mes coordonnes a paris a bien tot

SCOGNAMIGLIO 30/10/2013 08:27

Chers amis, car je crois, désormais pouvoir vous appeler ainsi je suis très sensible une fois encore à toutes les marques d'affection que vous témoignez aux miens, ainsi qu'à moi-même . je vous
remercie pour tout cela . Depuis quelque temps je connais des difficultés de vie d'où mon silence . Si vous ne me lisez pas ne vous inquiétez pas , c'est que je serais absent . Toutes mes amitiés à
Khaled et mes condoléances pour sa maman, amitiés aussi à vous Omar sans qui rien n'aurait été possible . Que Dieu soit avec vous et tous les vôtre . A.SCOGNAMIGLIO

Omar BOUAZZA 23/10/2013 13:52

Très chers lecteurs
Je m’excuse de cette longue absence indépendante de ma volonté.
Je reviendrais à vous dés que possible.
En attendant, je vous souhaite une très bonne fête de l’Aid et tous mes meilleurs vœux de bonheur, de santé et de prospérité à vous fidèles lecteurs et à tous vos proches.
En ces jours de fête, une pensée à notre Mentor feu Henri SCONIAMIGLIO et a sa famille qui ont vécu bien des fêtes avec nous e surtout nos parents avec qui ils ont partagé leur pain noir.
Une reconnaissance particulière avec une mention toute spéciale à son fils André qui a gardé, malgré les aléas du temps et de l’histoire, une attache indélébile et indéfectible avec le village où
ont vécu assez longtemps ses parents aujourd’hui disparus et ce petit village il a lui-même connu très jeune pendant un court séjour en 1954.
Je reviendrais vers vous très prochainement mon (notre) ami .
Très amicalement
Omar BOUAZZA

Mail : bouazzaomar47@yahoo.fr

Mobile : (213) 661 47 78 54

abdoun 17/10/2013 15:12

2e rang 3e eleve il me semble que c'est hamoudi malek

abdoun 16/10/2013 17:13

rectificatif de mon mail precedant concernant l'identificatio des eleves de l'ecole en effet concernant houcine c'est possible qu cesoit lui car il se pourait ce soit sa derniere annee a l'ecole
mille excuse cher ahcene le 1 èr eleve 37 RANG A gauche avec la chechia ca doit etre mouloud said d'ouled hlassa car a l'epoque les enfants des illages ouled hlassa ouled alouan taourirt fesait
partie des eleves de l'ecole

abdoun 16/10/2013 16:45

identification sur la photo au dernier rang le 3è a partir de la gauche lil ya de forte chance que ce soit mon frere kamel d c d en 1997 a l'age de 59ans pour ce identifie comme benadrouche salah
et zemitti houcine ce n'est pas sur car salah a eu son certficat d'etude en 1948 en 49 il se trouvait a alger comme houcine qui en 49 il avait 15 ans par conse qent il ne faisait plus parti de
l'ecole vu que la scolarite s'achevee automatiquement a 14ans il se peut que ce soit les ensingniants de l'epoque qui etaient mm Chikhi et Mokrani

abdoun 15/10/2013 18:54

je viens juste de vous lire car aujourdhui c'est la fete de laid donc occupe a recevoir les parents et amis comme de coutume le hasard a fai comme vous avez attire mon attention sur la date du
15/10 Qui couincide egalement a notre rencontre sur latoile mes condoleances les plus atristees pour vos parents j'ai voulu voudecrire cette transformation que votre pere a faite dans la classe
ainci que notre inniciation au jardinage l'elevage de lapins de poules dont la viande les legumes et les ouefs nous etaient prepares par votre arriere grand-pered pour nos repas a la contine de
l'ecole vu son parcour cela ne m'ettone de sa conduite de l'epoque anotre agard je m'arette car j'ai les larmes aux yeux a la prochaine

SCOGNAMIGLIO 15/10/2013 15:07

Cher KHALED
Quelle belle surprise que votre mot. Vous parlez de mes parents en des termes qui me vont droit au cœur . Tous les deux ont quitté cette terre, mon père en 1982, ma mère en 2004. Mais le hasard et
le progrès qui l'a favorisé nous conduisent aujourd'hui à nous parler alors que votre maman était, voilà plus d'un demi siècle, l'amie de la mienne .
Oui, mon père fut fidèle à ses convictions toute sa vie. Il enseigna encore en Algérie, puis nous partîmes pour la France en 1956 .Après un séjour en saône et loire, nous arrivâmes dans les Landes
en 1964 où il mourut en 1982 à l'âge de 53 ans . A cette époque, il était maire de Morcenx, et aussi , comme vous le savez Pdt du Conseil Gal des Landes. Il fut aussi décoré de la Légion d'Honneur
par F.Mitterrand son parrain pour l'occasion, au titre de la décentralisation et d'autres choses encore . Sa carrière si brêve fut bien remplie pourtant et je note que l'affection que vous lui
portez ne pouvait qu'être partagée car il aimait ses semblables au premier rang desquels, outre ses proches, ses élèves dont vous étiez . Merci pour la publication que vous vous proposez d'insérer.
Comme je l'ai déjà dit , j'enverrai des photos de l'époque, dès que ce me sera possible.
Au plaisir de vous lire, cordialement A.Scognamiglio

SCOGNAMIGLIO 15/10/2013 14:29

Cher ABDOUN,
Tout d'abord mes excuses, car j'ai répondu à votre mot sur noreply@over-blog.com d'où ce silence . Soyez bien remercié pour votre correspondance. Ainsi les années sont passées, ne reste aujourd'hui
que le souvenir, qui ravivé suscite cependant l'émotion qui fait tant de bien. L'enfance est ce moment inoubliable qui marque pour toujours une vie. J'ai eu grand plaisir à vous lire, votre
témoignage touchant m'a ému. J'y ai retrouvé mon père. Vous souvenez-vous de la classe? J'ai ici, dans les vieux papiers, deux rapports d'inspections de l'époque, datés pour le premier du 10
février 1953, et le second du 15 octobre 1954 (59 ans , jour pour jour). Ces rapports vous rappelleront certainement l'ambiance de la classe. L'Inspecteur y écrit : " La décoration est variée mais
convenable . Elle met de la gaieté dans les vieux murs . La classe donne tout de suite l'impression d'un atelier laborieux, avec ses tables réparties autour de la pièce et une immense table carrée
au centre. Sur un des murs, étaient dessinée une grande carte de géographie faite par les élèves de fin d'études. Ce jour de février 1953, ils furent interrogés . Et puis, il y avait aussi la boîte
dans laquelle les élèves glissaient, notés sur un bout de papier, le mot qu'ils n'avaient pas compris. La lecture silencieuse puis à haute voix . Le calcul, l'écriture et surtout l'ambiance
studieuse et le travail soigné... Peut-être à cette évocation trouverez-vous une part de ce temps passé si cher à votre cœur. A bientôt cordialement. A.Scognamiglio

KHALED 14/10/2013 23:41

JE M'ADRESSE PLUS PARTICULIEREMENT A MONSIEUR SCOGNIAMIGLIO POUR INFORMER QUE L'EVOCATION DE SON NOM M'A PERTURBER AU POINT D'AVOIR PASSE MA JOURNEE A FAIRE DES RECHERCHES SUR SON PERE CE QUI M'A
PERMI DE DECOUVRIR QUE NOTRE VENERE METRE A CLOTURE LE CHAPITRE DE SA VIE SANS SEDEMARQUER DE SES IDEOS MAIS ELAS SANS POUVOIR LES ACHEVER REPOSE EN PAIX GRASSE A LAMEDIATHEQUE JAI PU VISIONNE TON
INSTALLATION A TON POSTE DE PRESIDENT DU CONSEIL GENERAL DES LANDES ET IMMORTALISER TON IMMAGE AVOUS MONSIEUR SCONIA JUNIOR JE VOUS PRIE DEFAIRE UN GRAND BISOU A VOTRE MAMAN SI ELLE EST ECORE DE CE
MONDE DELA PARE DU FILS DE SON AMIE DU VILLAGE OULED SAIDA SI ELLE EST DEJA PARTI ELLE DOIVENT ETRE ENSEMBLE CAR MA MAMAN EST PARTIE EN 2011 A LA PROCHAINE NB: LA PHOTO DE VOTRE PAPA SERA PUBLIEE
SUR LE BLOG DANS LARUBRIQUE NECROLOGIE ETCONDOLEANCES

Présentation

  • : Le blog de Athsaidha (Ouled Saida) - Omar BOUAZZA
  • Le blog de Athsaidha (Ouled Saida) - Omar BOUAZZA
  • : HISTORIQUE ET GENEALOGIE DU VILLAGE
  • Contact

Recherche

Liens