Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 14:31

 

 

Oliveraies ou Olivettes : Le moment est opportun pour parler de l’olive.

La cueillette des olives: Une affaire de femmes

(Achewik : Azzemour pour qui veut écouter.):

http://www.youtube.com/watch?v=SxgL6xVHc9A

 

L’OLEICULTURE/ MYTH OU REALITE.

 

Bissem et Hamza Bouazza

  Bissem, Hamza et MokhtarCombien la vie tumultueuse dans les grandes agglomérations vous met-elle de fait en marge de la vie campagnarde.

 Tout ce que l’on pouvait savoir sur le mode de vie champêtre, sur l’agriculture en général et l’oléiculture en particulier subissait l’influence de nos ainés.

A ce titre, on se forgeait des idées, le plus souvent préconçues, au hasard de ce qui se narrait autour de nous.

       Les frustrations d’après-guerre et la nostalgie du dépaysement renforçaient, chez le narrateur, la tendance à l’enjolivement des choses et des souvenirs.

     C’est ainsi que nous étions imprégnés, dès lors qu’on nous relatait sans aucune nuance, des performances supposées dans le domaine de l’olive et de son huile.

      D’une manière générale, l’idée préétablie.. (dans mon esprit) était que l’Algérie et en particulier la Kabylie se taillent une place prépondérante dans le concert des producteurs oléicoles.

     Très souvent, par ostentation renforcée par une faible ouverture à l’information extra muros, , on soutenait la primauté de ‘’zzith kbayel’’ – label surfait et trivial pour désigner l’huile d’olives-.

De tous mes voyages, notamment maintes fois en Tunisie, mon périple espagnol en novembre 2014 en communauté Madrilène, en Castille de la Mancha, en Catalogne (Barcelone) et dans les huit provinces d’Andalousie (Granada, Cordoba, Sevilla, Malaga, Jaén et autres Hueva, Gibraltar et Loja) m’ont permis d’établir des comparaisons ;

et là, j’ai pris factuellement  la mesure des réalités.

Oliveraie                 Oliveraie en Andalousie/Espagne

 

 

       A titre informatif, établissons quelques statistiques pour aider à la compréhension et situer la production nationale dans le créneau :

 

Oliveraie Espagne-1006Olivares de la campiña estepeña

 

Oliveraie Province de Jaén en Andalousie/Espagne

 

          Prenons une seule des sept provinces d’Andalousie, en l’occurrence celle faisant frontière avec la Castille de la Mancha, dénommée Jaén.

L’étendue de cette province de jaén de 13 484 km²,  équivaut aux quatre wilayat réunies de :

ü  Jijel               -     2 577 Km²

ü  Bejaia            -    3 268 Km²

ü  Tizi Ouzou    -    3 568 Km² et

ü  Bouira           -    4 439 Km².

Si ces quatre wilayat réunies produisent 173 939 Tonnes d’olives, à contrario, JAEN se caractérise par :

’Plus de 40 millions d’oliviers constellent la province, s’étirant en bataillons serrés de colline en colline sur la moindre parcelle de terre arable. Un tiers de la province de Jaén soit 4 500 Km², est occupée par des oliveraies qui, en moyenne, produisent 900 000 tonnes d’olives par an.

La plus grande part est pressée pour donner 200 000 tonnes d’huile.

Jéan fournit près de la moitié de la production d’huile d’olive Andalouse, soit le tiers du volume Espagnol et 10% de la quantité produite dans le monde entier.’’

( source : www.lonelyplatet.fr  )

 

            L’Algérie produit environ 324 000 tonnes/an d’olives soit 21% de ce que produit globalement l’Espagne : 1 487 000tonnes d’olives en 2010.

‘’Dans la wilaya de Jijel, on estime à  13 254 ha la superficie totale en phase de production, soit un équivalent de 134 000 oliviers’’ produisant annuellement 22 934 tonnes/an d’olives.

Comme dans toutes les régions du pays, les oliveraies sont souvent un domaine purement familial.’’ (source : http://www.elwatan.com/regions/est/jijel/cueillette-des-olives-a-jijel-une-affaire-de-femmes-20-12-2014-282174_130.php ) 

 

NB/ avec l’équivalent de 21% de la production espagnole, l’Algérie est loin dans le classement des producteurs mondiaux.

Que représenterait la production régionale de Béjaia avec 73 423 tonnes/an comparée à celle de Tunisie exportant 75% de sa production et rayonnant à la 2éme place mondiale en termes d’exportations avec 21% après l’Italie 30% du marché mondial? Insignifiante !

Les ressources de la Tunisie en huile sont estimées à plus de 65 millions d'oliviers, cultivés sur 1 680 000 ha dont 75000 dédiés à la culture biologique

Oliveraie diagramme

 

 

 

Principaux pays producteurs 2003

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ol%C3%A9iculture  

 

Olives-Production-mondiale.jpg

Tab1 : Répartition géographique de la production des olives destinés à la fabrication de l’huile et des huileries en Algerie:

Source : Observatoire à partir des données DSASI et ITAFV. http://www.numidit.dz/onfaa/images/image/Les_potentialit%C3%A9s__de_production__et_les_capacit%C3%A9s_de_trituration_de_lhuile_dolive.pdf

 

Olives-Nationale.jpg

CONCLUSION :

          Les tableaux statistiques ci-dessus traduisent d’une manière éloquente la position de l’Algerie et ses démembrements au titre de la production oléicole.

         En guise d’oliveraies, en Algérie l’oléiculture relève d’une activité traditionnelle.

Les domaines sont le plus souvent des olivettes familiales.

la Wilaya de Jijel, prise comme exemple dans l’article d’El Watan du 20/12/2014 ci-dessous, résume si besoin est les insuffisances dans le domaine.  

Cueillette des olives à Jijel : Une affaire de femmes

Description : Taille du texte normaleDescription : Agrandir la taille du texteLa wilaya compte près de 134 000 oliviers productifs

Dans les campagnes où cette tradition assure des ressources financières pour de nombreuses familles, le travail se fait toujours de manière traditionnelle.

La cueillette des olives, la plus ancestrale des traditions est plus que jamais une affaire de femmes. Et pas n’importe quelles femmes, puisqu’il s’agit de femmes rodées à ce travail dur et pénible. Dans toutes les localités rurales de la wilaya de Jijel, notamment dans les régions où  la tradition de l’huile d’olive est ancrée dans les mœurs, c’est la femme, et principalement elle, qui s’occupe de ce travail. Par pure tradition ou par besoin, c’est elle qui fait l’essentiel de l’effort pour aller cueillir les graines d’olives.

Dés le début du mois de novembre, c’est toute une logistique qui s’installe dans les oliveraies. En dépit des progrès technologiques enregistrés dans tous les domaines de la vie, la cueillette des olives restent une opération purement traditionnelle. Elle n’obéit qu’aux petits moyens de bord pour faire descendre les graines d’olives avant de les cueillir. Un double travail.

Une corvée, diront certains. Cette corvée c’est pourtant la femme qui l’accomplit. Associé à cette opération, l’homme reste indispensable dans le branle-bas de combat qui mobilise souvent toute la famille. Dans les exploitations d’olives, le remue-ménage qui accompagne la cueillette des olives se poursuit jusqu’au mois de février.

Pour beaucoup de femmes, la récolte obtenue est un moyen de subsistance. Elle permet à des familles sans ressources de vivre grâce à lavente de l’huile d’olive. «L’huile d’olive n’a pas de prix, contrairement à ce qu’on dit sur sa cherté, il est encore vendu à un prix raisonnable par rapport à tout l’effort qu’il nécessite pour l’obtenir; avec tous les risques qu’on court pour cueillir les olives, je crois que l’huile est encore abordable», tranchent certaines femmes.

La récolte des olives est souvent fatale pour des femmes qui font des chutes paralysantes des oliviers. Certaines ont du être hospitalisées. D’autres ont subi un sort encore plus dramatique. Dans les services des urgences, les cas des chutes d’olives sont chaque saison connus du staff médical. Dans la wilaya de Jijel, on estime à  13 254 ha la superficie totale en phase de production, soit un équivalent de 134 000 oliviers. Les oliveraies sont souvent un domaine purement familial.

Dans les vergers, on compte même des oliviers centenaires. L’héritage est familial. Il se transmet de père en fils. Depuis quelques années, les subventions accordées aux agriculteurs ont permis la création de nouvelles oliveraies. Leur rendement se fait encore attendre. Mais pour bon nombre d’initiés à ce domaine, l’huile d’olive des anciennes oliveraies est d’une qualité exceptionnelle par rapport à celui produit par les nouvelles plantations. En dépit de l’effort engagé pour renouveler le potentiel oléicole existant, on assiste dans la wilaya de Jijel à une baisse de la production. D’où la rareté d’un produit très convoité.

http://www.elwatan.com/regions/est/jijel/cueillette-des-olives-a-jijel-une-affaire-de-femmes-20-12-2014-282174_130.php

Tout est dit.

Omar BOUAZZA

Omarbouazza2@yahoo.fr

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Athsaidha
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Athsaidha (Ouled Saida) - Omar BOUAZZA
  • Le blog de Athsaidha (Ouled Saida) - Omar BOUAZZA
  • : HISTORIQUE ET GENEALOGIE DU VILLAGE
  • Contact

Recherche

Liens