Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 10:07

Voilà une vue satellitaire du village.

Observons la topographie du village :

 

Un doigt pointé dans une main gantée - une allégorie profonde -

  • Epoque ancienne :

Le village érigé par nos ancêtres s’articulait autour d’une ligne horizontale qui constituait l’accès et l'unique voie de circulation .

Les maisons des deux côtés de la rue sont accolées les unes aux autres à tel point que l’on peut emprunter leurs terrasses et faire le tour du village sans avoir à faire recours à la rue.

Combien de plats mijotés ont transhumé par cette voie ?

Cette organisation compacte, s’explique tout d’abord par le souci d’auto défense.

Autrement dit, protéger le cœur du village par un contre fort de murailles constituées par les façades extérieures de ces mêmes maisons.

Les deux accès principaux sciemment érigés à chaque extrémité du village permettaient, une fois fermés face à des velléités belliqueuses, de transformer la cité en une fortification imprenable.

Pour donner une idée sur ce schéma d’auto défense très inspiré, relatons un événement factuel de la guerre de libération.

Après de longues périodes de crapahutage dans les djebels, plus d’une centaine de moudjahines venaient régulièrement s’y reposer.

Essaimés dans le village, les djounouds accompagnés le plus souvent par les enfants et les adolescents, vadrouillaient sereinement d’une maison à l’autre (des maisons complètes dites ''hara'' leur étaient spécialement affectées pour leur cantonnement).

En effet, dans chacune d’elles on y relevait une ambiance de détente et de convivialité très particulière.

C’est d’ailleurs là que certains de nos adolescents ont commencé à s’initier au maniement des armes, et pour certains, se retrouver chargés de petites missions et plus tard enrôlés dans les rangs de l’ANP.

Après un repos mérité et une inactivité forcée de plus d’une semaine, ces hommes de terrain à qui il fallait de l’action et de l’exercice, se sont rassemblés un matin et ont fait une manœuvre militaire dans la venelle centrale à l’abri des vigiles de l’armée française qui surveillaient assidument tous les mouvements des villageois pour déceler une dérogation à leurs habitudes quotidiennes.

Pour dire que le village offrait un gage de sécurité d’autant plus que sa configuration (érigé sur une lame de couteau) offrait des possibilités d’exfiltration aisée.

C’est d’ailleurs ce qui a permis à deux cent moudjahidines, lors de l’assaut de l’armée français en novembre1957, de s’égailler dans la nature sans avoir au préalable livré bataille pendant plus de quatre heures aux assaillants.

Seuls deux d’entre eux sont demeurés en arrière garde.

Ces deux volontaires ont payé de leur vie mais ils ont contenu l’assaut des assaillants pendant le temps qu’il fallait au repli de leurs compagnons.

  • Implantation stratégique
Le village N'Ath Saidha vu du ciel -

En outre cette organisation sociale intra-muros met en évidence, entre autre, la solidité des rapports qui liaient chacune des cellules familiales qui, à l’origine, ont eu d’une façon certaine une même ascendance ou tout au moins des liens de sang séculaires.

Ce fait historique se trouve corroboré par la présence massive et spontanée lors d’événements heureux et/ou malheureux d’un membre de la communauté.

Bien que la modernité et la globalisation aient déstructuré les sociétés et atomisé jusqu’à la cellule familiale même, le rappel du sang demeurera inaliénable.

C’est même cela le trait d’union entre nos enfants et les générations futures.

  • Epoque contemporaine

En observant bien le démembrement du village, son extension donne une image en totale contradiction avec le mode de vie et l’organisation communautaire de nos parents et de nos ancêtres -partisans du rapprochement et de la cohésion sociale-.

Un léger clin d’œil donne un aperçu sur l’essaimage des nouvelles constructions.

Chaque nouvelle maison marque un ‘’blanc’’ avec la maison voisine.

On en déduirait par conséquent les velléités d’autarcie des uns et des autres ce qui, forcément, induit des tensions dans les comportements et les rapports quotidiens.

Par la force des choses, on subit sans discernement la prétendue ‘’modernité…sublimée par le petit écran’’ et de nos jours par les TIC (technologies de l'information et de la communication).

On s’y identifie et, par addiction et le plus souvent par une approche approximative des concepts de modernité et de progrès, on adopte (pour se donner le change) des comportements incohérents basés sur l’individualisme et le refoulement de l’autre.

Comment est vu le village par le GPS:

 

Un doigt pointé dans une main gantée - une allégorie profonde -

 

La première fois que s’offre à nous l’opportunité d’avoir une vue satellitaire de l’ensemble du village, essayons une interprétation.

La topographie des voies de circulation (en blanc sur la photo) forme le contour d’une main gantée, point fermé et indexe pointé vers…l’école.

Cette indexe (symbole de témoignage) vers lequel convergent toutes les contrariétés de notre histoire et tous les reproches qu’auraient exprimés nos morts (qu’ils reposent en paix), semble dire :

J’ACCUSE

pour reprendre le titre de l’article rédigé par Emile Zola au cours de l’affaire Dreyfus et publié dans le journal l’Aurore du 13 janvier 1898.

IMPLANTATION ET ITINÉRAIRE:

Ath M'Hend Oumoussa - Carte à peaufiner et compléterAth M'Hend Oumoussa - Carte à peaufiner et compléter
Ath M'Hend Oumoussa - Carte à peaufiner et compléterAth M'Hend Oumoussa - Carte à peaufiner et compléter

Ath M'Hend Oumoussa - Carte à peaufiner et compléter

Itinéraire d'accés à partir d'Allaghan sur la RN 26

Promenade bucolique :

Pour ceux qui voudraient faire une virée virtuelle pour connaitre la région, suivez le lien ci-dessous :

https://www.google.dz/maps/place/Ighil+Ali/@36.3584586,4.4567029,243m/data=!3m1!1e3!4m2!3m1!1s0x128cf114698364cb:0xb18a7fb2d8289cc

Voici un lien que je dédie spécialement à Mihoubi Mokhtar

THIGHILT

https://www.google.dz/maps/place/Ighil+Ali/@36.3557533,4.4614762,148m/data=!3m1!1e3!4m2!3m1!1s0x128cf114698364cb:0xb18a7fb2d8289cc

Omar BOUAZZA

omarbouazza2@yahoo.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Omar Bouazza Athsaidha
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Athsaidha (Ouled Saida) - Omar BOUAZZA
  • Le blog de Athsaidha (Ouled Saida) - Omar BOUAZZA
  • : HISTORIQUE ET GENEALOGIE DU VILLAGE
  • Contact

Recherche

Liens