Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 08:20

 

Commentaire sur Flash Info N° 1 -

 

 

Laissé par : touf le 16 février 2015 à 13h44

  • bonjour monsieur omar je te remercie beaucoup pour tous ce que tu fait pour notre village avec tes belle photo qui nous rappelle notre enfance et les souvenirs de toi quand tu joue au boule a la place de l'école et le soir tu branche la tv avec ta voiture pour voir le mach de foute et la meilleure ta belle danse ami omar avec (edabalen) et papa mouhand arab bennacer te supplie pour que tu dance encore je te remercie encore monsieur omar.  touf luxenbourg

 

Repost 0
Published by Athsaidha
commenter cet article
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 10:55

 

Commentaire sur Test de Mémoire N° 01 -

Laissé par : kichouAzeddine le 15 fevrier 2015 à 00h59
  • azule felawene je remerci beaucoup omar bouaza qui a donner de sont temps pour cette initiativede créer ce site qui nous concerne tous les enfants de athessaidha mon village natale ou mes ayeux ce repose en paix; sa ma fait un réel plaisir de regarder toutes les photos surtout les maison de toutes les familles du village mille merci sincèrement bravo soyons nombreux a rejoindre le site la ou vous etes azeddine kichou fils de arezki kichou et malika kichou

 

 

 

  • Réponse: 

       Azeddine bonjour et merci beaucoup pour ta contribution.

 

        En effet, le site a besoin d'etre boosté par une large adhésion et des contributions pour son enrichissement    et  surtout son maintien en vie ce qui est hors de portée d'une seule personne ou même d'un petit groupe de     personnes.

Cà devrait etre une affaire communautaire.

Si tu es sur facebook, voila mon adresse: Omar Bouazza

Mail: omarbouazza2@yahoo.fr

Toutes tes suggestions seraient les bienvenues.

Porte toi bien.

Repost 0
Published by Athsaidha
commenter cet article
9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 11:30
Commentaire sur Flash Info N° 1 -

Laissé par : Mustapha Bennacer le 08 février 2015 à 20h34

  • bonjour je veux bien de m exprimes et racontes quelque anciens histoire de notre village

  • quelque souvenir (TIMECHRATE) ou jour de laid tout les villageois ce rand visite l'in et l'autre et (ANEDJMOUA) DI THADJMAHTHE ) le responsable du village fait appelle au villageois (AYASTLAAMARA)(ASTRAVHAM) (ANADJMOUA)AGTHADJMAHTH OUFALA mes chaleureux salutation Abien tôt dans une autre histoire BM

Repost 0
Published by Athsaidha
commenter cet article
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 22:11

 

À plusieurs reprises durant les cent trente années de présence française, les Algériens se révolteront.

 

Quand ces descendants d’Algériens déportés en Nouvelle Calédonie revendiquent leur appartenance. 

Algériens déportés en n calédonie

 

Quand les uns à 22 000 km (dans le Pacifique), revendiquent leur identité algérienne, d’autres sur place, tentent de la renier.

Ils sont nationalistes, ils prient, ils jeùnent, ils se rendent aux lieux de l'Islam, ils pensent Algériens mais ils sont ignorés par le pays de leurs ancetres.

 

  Documentaire : Les exilés algériens de la Nouvelle-Calédonie


Le film documentaire « Les exilés de la Nouvelle-Calédonie », présente le contexte de la tragédie humaine causée par le colonialisme français en l’Algérie à partir de 1871.

Dès le XIX e siècle, l’occupation coloniale sera confrontée à une résistance des plus tenaces, orchestrée par : cheikhs Mohamed El-Mokrani et Amaziane El Haddad.

Malgré le courage et la détermination des acteurs de la révolution, la France finira par procéder à l’arrestation des plus importants dirigeants, chouyoukhs, stratèges… de cette résistance.

Le film que nous vous proposons, expose brièvement les faits de brutalité, dont a fait preuve le colonisateur envers les populations locales; lesquelles finirent expulsées, exilées, et envoyées à l’autre bout du monde : au cœur de l’océan pacifique, à 22 000 Km  de l’Algérie, en Nouvelle-Calédonie (à ce moment la colonie française).

Des décennies plus tard, les enfants et petits-enfants de ces algériens « déportés » se sont élevés, et ont décrié les crimes commis contre leurs grands-parents et ancêtres, exilés en Nouvelle-Calédonie.

 

Regarder le film au milieu de l’article en suivant le lien.

(On en pleure tellement c'est poignant)

 

Algériens de la Nouvelle-Calédonie

 

http://www.babzman.com/2015/documentaire-les-exiles-algeriens-de-la-nouvelle-caledonie/

La Nouvelle-Calédonie aux parfums d'Algérie

 

https://www.youtube.com/watch?v=ie7PUqB_gak

 

يبدأ الفيلم برسم خلفية للمأساة الإنسانية التي تسبب فيها الاستعمار الفرنسي للجزائر بدءاً من عام 1871 عندما تصدى لمقاومة الشيخين محمد المقراني وأمزيان الحداد بطريقة قمعية لم يسبق لها مثيل في تاريخ الانظمة الاستعمارية. الفيلم وبعجالة يستعرض تلك الوحشية التي سلطها الاستعمار على الجزائريين المقاومين للاحتلال عندما القى القبض على أهم القيادات والشيوخ البارزين والمخططين للمقاومة والقيام بنفيهم وإبعادهم الى اصقاع الدنيا في جزيرة هي الاخرى احتلتها فرنسا في قلب المحيط الهادي تبعد عن الجزائر بـ 22 الف كلم، تسمى كاليدونيا الجديدة. وبعد مرور عقود من الزمن استيقظ الأحفاد وابناؤهم على الجرم الذي تعرض له اجدادهم المنفيون الى كاليدونيا، حيث بدأوا يشعرون باختلافهم عن الاخر في هذه الجزيرة، وعندما تصدوا لمحاولات تذويبهم في مجتمع لا يشبههم، تعرضوا للعنصرية المقيتة والميز العنصري، ولكنهم واصلوا مقاومتهم التي بدأها أجدادهم في الدفاع هذه المرة عن هويتهم المسلوبة وكيانهم الذي تعرض للمسخ. هي جريمة بكل المقاييس يتعرضون لها بشكل دائم في غياب سلطات بلدهم الأصلي  » الجزائر » التي لم تقو على فتح ملفهم مع السلطات الفرنسية منذ أن استقلت الجزائر قبل خمسين عاما. وهكذا ظل تاريخهم مجهولا وقضيتهم مسكوتا عنها، وتظل المعركة مفتوحة حيث يتحدثون عنها بمرارة لا توصف، حيث يرفعون صرخات الاستغاثة عبر هذا الفيلم الذي ينقلها كما هي للعالم لأول مرة.

Omar BOUAZZA

Omarbouazza2@yahoo.fr  

Repost 0
Published by Athsaidha
commenter cet article
31 janvier 2015 6 31 /01 /janvier /2015 17:55

 

 

VOILA CE QU’EST L’ISLAM

                                                                                              L'ISLAM n'est pas la religion des arabe

L'Islam est nun message universel

 


AMALGAME


Définition : (latin médiéval des alchimistes amalgama, de l'arabe 'amal al-djamāa, fusion, union charnelle)

 

Synonymes : rapprochement, alliance, confusion, combinaison, réunion etc.


L’amalgame et le racisme son intentionnels.

L’amalgame et le racisme ont de tout temps existé en France et ils ont évolué en fonction des époques.


Aujourd'hui, on veut couvrir le racisme et les inégalités sociales en réorientant la question vers le religieux (pour les extrémistes et les médias en mal d'audience, ça impacte mieux).


N’a-t-on pas entendu nos concitoyens interpelés en des termes injurieux et racistes tels que : raton, bicot, bougnoul, melon, rebeu.
Jusqu’ici, cette animosité serait à mettre sur le compte de la décolonisation et des flux migratoires.

C’est prémices racistes qui avaient tendance à s’estomper quelque peu avec le temps, ont été ravivés pour la circonstance, et ils ont conduit vers une assimilation intentionnelle de tout ce qui a une origine arabe, et maghrébine surtout, à des terroristes.


Mais l’amalgame comme la stigmatisation (ces termes sont à la mode comme l’était le scoubidou les années 60) ont dérivé vers des atteintes délibérées à une religion qu’est l’Islam.
Les Arabes et les musulmans de 2015 remplaceraient ils les juifs de 1939/45 persécutés par les nazis?


« Sous prétexte d’un attentat à la pudeur commis par un confrère, nous voilà tous eunuques » colle parfaitement à la conjoncture.

 

Un terroriste n'est rien d'autre qu' un terroriste, un criminel n'est rien d'autre qu'un criminel.

Et en voilà quelques spécimens.


KLAUS BARBIE, HITLER, STALINE, LA FRANC MACONNERIE, LA MAIN NOIRE, LES CHEVALIERS DU CERCLE D'ORLA, SOCIETE THULE, SKULL & BONES, ILLUMINATI.


N'a-t-on jamais dit ou écrit, de tous ces terroristes qu’ils sont de telle ou telle confession ?

Jusqu’à preuve du contraire on ne les a jamais affublés d’un qualificatif  autre que celui d’assassins ou de criminels.

Pourquoi alors revêtir les terroriste du XXI éme siècle d’un habit religieux ?

Intérêt (pétrole) stratégique quand tu nous tiens !!!

On parle à cor et à cri d’islamophobie.

Pourquoi ne parle-t-on pas de la ‘’philosophobie’’.

 Oui ils nous font peur ces ‘’tisonniers’’ philosophes de l’apocalypse.

Quelqu’un a dit :

« J’approche doucement du moment où les philosophes et les imbéciles ont la même destinée ».


Voir en tete de l'article quelques statistiques qui aideraient certains à voir plus clair et se départir de cet amalgame et de la stigmatisation de toute une communauté.

 

Omar BOUAZZA

omarbouazza2@yahoo.fr

 

Ecoutez ce Chti de Damian qui vit sa conversion dans le calme et la sérénité.

Sur:

ISLAM - LUTTE CONTRE LES AMALGAMES

Hier soir, Le Petit Journal de CANAL+ a consacré une émission "SPÉCIAL ISLAM". 30 min

https://www.facebook.com/video.php?v=10152487562167126&set=vb.177591452125&type=2&theater]

Repost 0
Published by Athsaidha
commenter cet article
30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 10:38

   

Le saviez-vous ? L’Algérie compte 539 inventeurs qui vivent dans 23 pays différents.

Parmi eux, je reconnais:


- Dahmani Dahmane avec 6 brevets aux USA
- Zemiti Nabil avec 2 brevets en France.


Identifiez vos parents et vos connaissances en suivant ces liens:

 

Liste des inventeurs:

 

http://algerianinventors.org/list/ 

 

 

Omar BOUAZZA

Omarbouazza2@yahoo.fr

Repost 0
Published by Athsaidha
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 00:40

 

 

Préambule :je me fais l’écho de toutes ces bonnes âmes, du village D'Ath Saidha, qui m’ont chargé de transmettre en leurs noms ce message :

 

                                              SAUVONS L’ECOLE

- pour une large diffusion de bouche à oreille et à reprendre sur vos murs Facebook-

 

 

          Concomitamment à celle de Voujlil, Aydacen, et Taourith Ou3avla, l’école d’Ath Saidha a vu son édification entamée vers 1871.

Pour l'histoire, elle a ouvert ses portes aux premiers enfants scolarisés d’Ath Saidha et des villages avoisinants vers 1889.

Depuis cette date jusqu’à l’entame de la révolution en 1954/1955, plusieurs de nos aînés ont fourbi leurs connaissances en ces lieux, pour ensuite conquérir les grandes villes du pays et d’outre-mer.

Entre ces deux dates, elle a totalisé 65 scolarités dispensées par deux instituteurs hébergés sur place avec leurs familles respectives dans deux appartements intégrés dans cet ensemble scolaire.

Aux stigmates de la guerre, est venu se greffer le désintéressement des autorités publiques pour tout ce qui a trait à la vie dans les villages reculés et éprouvés par les durs impacts du conflit armé.

 

On a fait violence à ce lieu du savoir, puisque depuis 60 ans, l’école a été vouée aux gémonies.

Eu égard à cette indifférence autant des pouvoir publiques que de la population, la nature ayant horreur du vide et vu la vacance des lieux, des squatters du genre animal  ont pris possession des lieux… (biens) vacants.

 

Si La Fontaine était un contemporain, je tendrais à croire, que c'est en ces lieux délaissés depuis tant d'années, qu'il a enseigné aux ''personnages'' de ses fables, le langage des humains.

Dans le roucoulement des volatiles ayant pris possession des lieux, on perçoit  quelquefois en tendant bien l'oreille, des similitudes aux litanies oiseuses des humains.

 

Elle a dispensé le savoir à plusieurs génération jusqu’en 1954 soit l’équivalent de 65 scolarités.

Malheureusement, durant les 64 dernières années elle s’est vue assaillie par des nuées de sauterelles prédatrices sous le regard passif des autorités administratives.

Ces mêmes autorités qui détournaient la tête face à cette prédation ont en aussi mis du leur.

Elles se sont mises de la partie pour dégarnir prestement l’école de ce qui restait viable comme matériaux (tuiles, carrelage) et autres boiseries (portes, fenêtres etc.).

Malgré cela, elle ressuscitait juste pour accueillir les urnes à chacune des élections.

Pour mesurer son état de délabrement, suivez ce lien :

http://athsaidha.over-blog.com/article-l-ecole-en-ruine-106949356.html

                                                                    

 

Ecole en ruine identifiée 2

DSCN2089

 

 

L'école vue ouest 24 janv 2015 1

 

Ravivons notre fierté et tentons de lui redonner vie.

Je m’adresse à toutes les bonnes âmes pour un sursaut salvateur par égard à ce lieu du savoir, pour ce magnifique patrimoine historique collectif.

Observez cette architecture et ce panorama!

Ne sont-ils pas des vestiges dont le prestige  mériterait d’être réhabilité et rehaussé à l’instar de tout ce qui est en usage chez nos voisins immédiats?

 

       Vue panoramique du Djurdjura et de la vallée de la Soummam

J’appréhende d’emblée, de la part d’une poignée de négativistes, la rengaine du ‘’chante canari, chante’’.

 

Mais là, le message ne s'adresse pas à eux, il s’adresse aux :

- personnes dotées de discernement,

- personnes sensibles à tous ce qui relève du domaine culturel et de la collectivité,

- personnes attachées à leurs origines et à leur identité,

- personnes ayant un lien passé ou présent avec l’école et/ou le village,

- personnes pouvant aider par le biais d’un mécénat,

- aux cadres résidents et/ou non résidents, ayant un lien ou non avec les lieux.

- enfin à toutes personnes soucieuses d’apporter une contribution aussi minime soit-elle.

 

         Une pincée de dinars, une poignée d’euros ou quelques dollars de plus, pour des personnes dignes et jalouses de leur patrimoine, ne sauraient appesantir l’élan de solidarité qu’on brandit avec fierté et qu’on dit séculaire dans nos contrées.

Ne dit-on pas que l’intention (même validée par un modeste pécule) vaut l’action (dont la valeur est inestimable au regard de DIEU).

 

        En termes d’apports financiers, les espoirs sont fondés sur les cadres et le mécénat qui d’une manière certaine répondront favorablement CHACUN EN FONCTION DE SES MOYENS.

 

 Les bonnes actions étant rétribuées par Dieu ; 

{ A celui qui fait à Dieu un beau prêt, Dieu le rendra avec abondance.} (Coran II, 245)

 

       Dans un passé récent, les faits et les actes de nos concitoyens en témoignent. Les bonnes intentions ont réalisé une multitude de bonnes choses d’utilité publiques.

Leur contribution leur est reconnue de leur vivant et pour certains après leur disparition (Rabi Yarhamhoum) et un hommage appuyé doit leur être rendu en toutes occasions.

 

L’objectif de cette initiative, c’est de suppléer la défaillance des pouvoirs publics dans un premier temps en entreprenant des travaux d’urgence pour maintenir en vie cette école ou du moins ce qu’il en reste de viable.

L’évidence de la disparition de cet édifice eu égard à l’usure par manque d’entretien -même de fortune-, pénaliserait sans aucune équivoque le village d’Ath Saidha.

Ne sachant pas de quoi l’avenir de cette école sera fait, préservons lui une chance de survie.

Il ne saurait être engagé d’opérations démesurées qui ne seraient pas en adéquation avec nos capacités financières.

 

Le débat sur la question étant engagé, le volet commentaires de cet article demeurera ouvert pour toutes suggestions pouvant booster les choses.

 

PS/ J’ouvre en mon nom personnel la rubrique des débats.

Par ailleurs, je marque mon engagement et ma contribution fiduciaire pour une action dans les plus brefs délais.

Je mets aussi en débat quelques idées (elles restent à conforter et à débattre collégialement.

- Collecter en urgence une somme d’argent pour entamer l’opération de

- Nettoiement et de clôture de l’enceinte (grillage) et de menus travaux de maintien.

- Faire l’état des lieux et lister les travaux sans grosses incidences

financières.

- Classer et évaluer les travaux par importance et  par priorités.

- Dégager la liste des travaux à la portée de ressources potentielles et/ou

disponibles.

A mon sens, la toiture détériorée partiellement devrait etre prise en charge

à court terme.

Avec une évaluation approximative, son cout est à la portée d’une bourse moyenne.

- Le recueillement et la prière sur les morts se faisant dans la cour de l’école,

faute de mieux, il serait peut-être temps de prévoir une ou deux salles d’eaux (fermant à clefs) pour la circonstance.

Nombreux sont les personnes étrangères présentes pour la procession.

- Pour avoir l’écoute et l’audience des pouvoirs publics, leurs

interlocuteurs doivent être réglementairement structurés (par exemple: association de sauvegarde de l’école et du patrimoine en général).

Là, les voies de recours seront plus accessibles et la portée des interpellations n’aura que plus d’impact.

Auquel cas, il faut établir légalement un cahier de revendications à

soumettre d’une façon progressive et par palier à qui de droit.

Ainsi donc, en possession d’arguments réglementaires, les chances d’un aboutissement sont plausibles et envisageables.

 Inscrire la réhabilitation du site et susciter l’intérêt des administrateurs sur

des créneaux pédagogiques comme :

- Centre (ou antenne) de soins

- Annexe d'APC ou autre administration

- Ecole primaire

- Ecole de formation professionnelle de jeunes filles ou garçons

- Ecole d’initiation à l’informatique

- Ecole de couture et de broderie

- Ecole de viennoiserie et de pâtisserie

- Ecole d’alphabétisation pour adultes

- Bibliothèque centrale ou salle de projection

- Salle de sport aménagée

- Salle de culturisme

- Salle multisports de combat

- Ecole d’initiation à l’agriculture locale

- Ecole de formation artisanale

- Et autre salle pouvant abriter toutes manifestations culturelles, festives,ou tous autres événements...de la vie dans leS villageS.

 

En attendant, il y a lieu de recueillir des volontaires pour animer les préliminaires (un semblant d’Assemblée constitutive provisoire).

 

Epilogue :

Un chat, oui, un chat a bien sauvé du froid un bébé en Russie

      Le bébé était abandonné dans une rue d'Obninsk, en Russie, seul dans une boîte.

S'il a survécu au froid, c'est grâce à l'instinct animal d'un chat qui l'a réchauffé de longues minutes en se blottissant contre lui. " Le bébé n'était dehors que depuis quelques heures et grâce à Masha, il n'a gardé aucune séquelle ", a assuré un porte-parole de l'hôpital où a été transporté l'enfant.

C'est également grâce au chat et à ses miaulements que le voisinage a fini par remarquer le bébé.

" J'ai entendu Masha et j'ai d'abord pensé qu'elle était blessée. Vous pouvez imaginer ma stupeur lorsque je l'ai vu allongée dans une boîte, à côté d'un petit garçon ", a déclaré Irina Lavora.

 

A méditer !!!

 

 

    Omar Bouazza

    Omarbouazza2@yahoo.fr

Repost 0
Published by Athsaidha
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 19:23

 

 

‘’JE SUIS J’EN AI MARRE !’’.

J’ai fait un break sur l'actualité pendant trois jours pour me permettre d’une part,  de défragmenter cet organe  qui me sert à réfléchir et d’autre part, remettre mes idées qui se télescopaient en bonne place.

Compte tenu du ‘’zef’’ de ces derniers jours, une décantation (du chaudron) s’imposait pour discerner au mieux de mes capacités cette avalanche de controverses…en veux-tu en voilà.

Cette polémique à couteaux tirés, rappelle étrangement les parties de foot de notre jeunesse.

Les prouesses se mesuraient à l’aune des dribbles, des petits et grands ponts et souvent aux impacts de coups de ‘’bouzelouf’’ qu’on réalisait sur l’adversaire du moment.   

J’ai, bon gré mal gré, tenu trois jours à cette addiction sournoise injectée par voies/voix des Nouvelles Technologies de l’Information et de Communication (NTIC).

Mais, une fois qu’on ouvre sa machine pour travailler sur des sujets anodins, le lasso de l’actualité nous rattrape.

Pour les besoins de certaines idéologies mercantiles et d’hégémonie totalitaires, les NTIC ont muées vers des Nouvelles Technologies d’Instrumentalisation et de Conditionnement.

Il m’arrive d’envier mes aînés qui dormaient du sommeil du juste, jamais interrompu par les décoctions de cet outil moderne qui s’incruste insidieusement et malgré nous dans notre intimité.

 

Hakim Lalam a ironisé sur ce tapage médiatique avec un art consommé.

Dans sa chronique du 18/01/2015 au Soir d’Algérie (ci jointe), il titre :

‘’JE SUIS J’EN AI MARRE !’’.

   

           Lui c’est j’en ai marre, moi et beaucoup d’autres, nous avons une panoplie de prénoms :

Moi je suis الكيل طفح  

Moi je suis كاووصّاما على كثّرت

des fois on m’appelle : j’en ai ma claque…de tout ce conditionnement dirigé et intentionnel truffé des plus cyniques arrières pensées -A3 yigh barkayi.

 

Omar BOUAZZA

 

  Omarbouazza2@yahoo.fr

 

 Je suis j'enai marre  

 

 

Repost 0
Published by Athsaidha
commenter cet article
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 10:56

 

 

YASMIN-BENDAAS-

 

 

 

DEUX BELLES GENERATIONS: Un symbole.

  

       Une belle Américaine se ressource dans ses origines berbères (60km et 25km à l’est de la ville de Batna).

 

       La symbiose de deux générations séparées par les océans et le hasard du temps, que seuls les liens sacrés du sang pouvaient réunir.

 

       ‘’Même si l’on n’emporte pas sa patrie à la semelle de ses chaussures’’ …le caractère atavique renaît toujours à un moment ou un autre dans la vie d’une personne ou d’une communauté, combien même il est occulté consciemment ou inconsciemment.

 

        Une belle leçon sur le ressourcement et la recherche identitaire.

 

Recherches anthropologiques de Yasmine BENDAAS:

Pour tout savoir, suivez les liens ci-dessous:

 http://www.huffpostmaghreb.com/2015/01/13/entretien-avec-lanthropol_n_6462582.html?utm_hp_ref=mostpopular

 

Le tatouage en pays Chaoui: : suivez le lien

http://www.huffpostmaghreb.com/2015/01/13/tatouages-femmes-chaouies_n_6463322.html?utm_hp_ref=mostpopular

Connaitre l'Algérie à travers les tatouages des femmes chaouies :


http://www.huffpostmaghreb.com/yasmin-bendaas/tatouage-faciaux-des-viei_b_6428676.html?utm_hp_ref=mostpopular

  

YASMIN-BENDAAS- (2)

 C’est la beauté personnifiée de la femme berbère ancestrale, de toutes époques et sous tous les cieux.

 

Omar BOUAZZA

 

Omarbouazza2@yahoo.fr


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Athsaidha
commenter cet article
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 19:09

LE CHARL…ISME et son corollaire : le PANURGE… ISME

Les présences controversées lors de la marche du 11 janvier 2015 à Paris.

 

La marche du 11 janv 2015

 

 

          En elle-même, la manifestation du 11/01/2015 pour les libertés et contre les idéologies totalitaires ayant ôté des vies humaines relève d’un acte de citoyenneté active.

Elle honore les acteurs sans distinction de race, de couleur ou de religion, ayant exprimé spontanément leur colère et le rejet de ces illuminés de la gâchette.  

Pour une fois, les hommes sincères auraient pu transcender leurs contradictions et la manifestation aurait été un réquisitoire sans appel contre le terrorisme.

Un triomphe qui demeurera pour la postérité, un actif communautaire si ce n’est l’intrusion de ces mal venus armés de leurs calculs politiciens morbides.

 

On ne peut interpréter autrement  la présence de :

Ø L’Arabie Saoudite et du Qatar, pays qui prônent, financent et arment

l’idéologie obscurantiste.

Ø Certains dirigeants de pays Africains en quête d’absolution parce que dans

leurs pays, par leurs systèmes despotiques, ils produisent une dictature et forme de terrorisme plus sournoise sous le regard complaisant de leurs voisins du jour qui leur donnent le bras pour conduire la tête de la marche.

 

Les Africains ayant battu le pavé à Paris sont notamment: 

les présidents gabonais Ali Bongo Ondimba, béninois Boni Yayi, togolais

Faure Gnassingbé et sénégalais Macky Sall, dont les pays comptent parmi

les traditionnels amis et alliés de la France en Afrique.

Y ont pris part également, les chefs d’État malien Ibrahim Boubacar Keïta, le Nigérien Mahamadou Issoufou, Le Tchad et l'Algérie, ont été, pour leur part, représentés l’un par son Premier ministre, et l’autre par son chef de la diplomatie, Ramtane Lamamra.

 

          Ces leaders africains,  ont, en effet, voulu apporter leur pleine solidarité

avec la France.

Il était question de solidarité, mais ces chefs d’État, sont irrespectueux des libertés fondamentales, voire des fossoyeurs de la liberté de la presse dans leurs pays respectifs.

 

Ø Benjamin Netanyahu à lui tout seul résume tout ce qu’il d’abjecte et de vil

dans ce que l’on pourrait qualifier pour la circonstance de ‘’politi…chien’’ avec tout le respect dû aux politiciens sincères.

Que l’on juge avec sa conscience et sans à priori géopolitiques :

 

‘’Selon A.R/Agence, Netanyahu a exercé un forcing à des fins électoralistes pour s’inviter lui-même à cette manifestation alors que le président français lui a demandé de ne pas venir.

Netanyahu aurait dans un premier temps accepté. Mais quand il a appris que les ministres des affaires étrangères et de l’économie se rendaient à Paris pour défiler et rencontrer la communauté juive, il a informé les français qu’il participait également (son souci n’étant, pas au demeurant, la marche en elle-même mais, renforcer sa candidature et contre carrer les deux ministres précités aux élections d’avril en Israël). Paris, énervé, a alors décidé d’inviter M. Abbas.’’

Comme quoi, -Tayhoudite- n’est pas une anodine expression populaire de chez nous.

Au regard de ces louvoiements hypocrites, la France capitaliserait elle le facteur émotionnel pour s’octroyer à elle seule le leadership dans cette affaire?

Qu’en fait on de la devise : ‘’LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE.

Ces valeurs républicaines ont-elles une portée universelle ou bien elles n’ont de sens qu’intra-muros?

Faut-il titiller l’égocentrisme de la France au point de l’énerver  pour qu’elle daigne ouvrir UN œil sur le reste du monde (le cas de l’invitation Mahmoud Abbas à la marche de Paris le 11/01/2015 est éloquent en la matière)?

Où se trouveraient l’union et la protection des peuples dans tout ça ?

Est-ce que la notion du ‘’monde est un village’’ est une chimère et ne s’appliquerait que dans le domaine des NTIC ou alors un moyen de (lipo)succion de ce qu’il reste de biens et d’énergies dans les pays du sud qui demeurent malgré tout un marché potentiel?

PS/ Bien que condamnant l’acte qui a pris la vie de douze personnes, certains brandissent le slogan: ‘’je ne suis pas Charlie’’.

Cependant, toute proportion gardée, parodier le(s) mouton(s) de panurge atrophierait toute capacité de discernement, ce mènerait vers des conflits et des drames que l’on croyait voués à l’histoire.

 


Omar BOUAZZA

Omarbouazza2@yahoo.fr
Repost 0
Published by Athsaidha
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Athsaidha (Ouled Saida) - Omar BOUAZZA
  • Le blog de Athsaidha (Ouled Saida) - Omar BOUAZZA
  • : HISTORIQUE ET GENEALOGIE DU VILLAGE
  • Contact

Recherche

Liens